Advertising printing

Flat surfaces (such as buses and light wagons) are often used, automobiles can also serve as hosts for envelope advertising, despite more curved surfaces. Paper advertising is also used in the magazine and publishing industries.

History 

Until the age of automotive, train companies were the largest industry to paint company names and logos for distinction on their locomotives and wagons. [1]   For about 60 years, the only choice was to paint to announce or change the color on a vehicle.

In 1872, the German chemist Eugen Baumann discovered polyvinyl chloride (PVC). In pure form, PVC was fragile, difficult to treat and the synthetic polymer had no constructive application. In 1913, the German inventor Friedrich Heinrich August Klatte filed a patent on his research with the PVC. His method used the polymerization of vinyl chloride with sunlight. The equipment was still difficult to work and no one was able to master the challenge of commercial applications.

Early attempts to use plastic in commercial applications have failed because they are too fragile. In 1926, Semon invented the vinyl still used today by introducing additives for PVC which make it flexible and easier to process. [2] Shortly after the discovery, vinyl was used in making everything from insulation of wires to raincoats and shower curtains. Initially, commercial scale production of vinyl chloride (PVC) did not provide enough design and color options to become a viable alternative to traditional painted advertisements. During the 1960s, The cost of advertising on vinyl was largely prohibitive and small businesses continued to use paint. However, Government agencies and selected branches of the military have gradually provided the industry with customers who could afford the production costs associated with the use of vinyl sticker graphics. In the early 1990s, the main method of marking vehicles in the consumer market was the transition from vinyl paint to die-cut. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. New technologies have emerged, allowing printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. New technologies have emerged, allowing printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. At that time, new technologies emerged, which allowed printing on vinyl with large electrostatic printers. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success. The capabilities were extremely limited in terms of design color and image quality. Some companies have experienced complete vehicle coverage, but with little success.

Un grand jalon dans le passage du petit lettrage de vinyle de production à un changement de couleur vinyle complet a eu lieu en Allemagne en 1993, lorsque le fabricant de vinyle Kay Premium Marking Films (KPMF) a été invité à produire un film à utiliser à la place de la peinture pour le Le but de la conversion des voitures en taxis. À l’heure actuelle, les compagnies de taxi allemandes étaient tenues par la loi de peindre leurs flottes dans une couleur prescrite par le gouvernement, le beige. KMPF a fourni une alternative à la peinture, ce qui a permis aux compagnies de taxis d’amener une grande flotte de véhicules à se conformer à la loi allemande tout en maintenant la future valeur de revente du véhicule. Avant cela, les taxis déclassés étaient fortement actualisés ou devaient être complètement repeints. Avec l’utilisation d’enveloppes de véhicules en vinyle, il n’était pas nécessaire de les repeindre ou de les rabaisser car le vinyle pourrait être enlevé sans endommager la peinture en dessous. KPMF documenté après 3 ans de service de taxi était terminé, le vinyle a été retiré en laissant une surface de peinture vierge et non rayée. [3] ] La conversion des taxis allemands n’était que le début de l’utilisation du vinyle pour l’emballage du véhicule.

On pense que la première enveloppe de véhicule publicitaire publicitaire a été créée pour Pepsi Co en 1993, qui a utilisé du vinyle pour envelopper un bus de promotion de son produit Crystal Pepsi. Il ne fallut pas longtemps avant que la publicité sur l’emballage des bus soit partout et que la nouvelle forme de graphiques de véhicules a été transformée en petites entreprises et consommateurs. Enrouler des véhicules entiers était encore difficile. La majorité des difficultés proviennent de l’adhésion prématurée et des bulles d’air sous le vinyle. Au fur et à mesure que la technologie s’améliorait, des entreprises comme 3M et Oracal ont développé l’utilisation de canaux aériens qui ont rendu le vinyle repositionnable et autorisé l’installation sans bulle. Air-channel, créé à l’aide de perles de verre microscopiques incorporées dans l’adhésif du vinyle, a empêché le vinyle de coller complètement à la surface des substrats, permettant ainsi l’écoulement d’air entre des sections adjacentes. En outre, Ces billes permettent de supprimer de façon répétitive le vinyle et de les réappliquer jusqu’à ce que les perles se brisent en pressant fermement le vinyle à l’aide d’une petite raclette dure. Une fois que les perles sont cassées, le vinyle sera fermement adhéré à la surface des substrats. Les mélanges de polymères exclusifs de la société en vinyle ont permis au matériau de se conformer aux courbes, aux renfoncements et aux ondulations composés grâce à l’utilisation de pistolets à chaleur et de torches. [4]

La capacité d’envelopper le vinyle autour de courbes complexes a permis aux consommateurs et aux entreprises d’envelopper les véhicules du pare-chocs au pare-chocs avec de nouvelles couleurs ou des publicités. Les entreprises autour du mot ont commencé à développer leurs propres variétés et finitions et la révolution a décollé pour l’utilisation de bandages de vinyle dans un nombre toujours croissant d’applications automobiles intérieures et extérieures. Au fur et à mesure que la technologie s’améliorait, les couleurs et les finitions des films en vinyle ont été élargies et sont venus inclure des variétés telles que les fibres à haute brillance, mat, carbone-fibre, velours, chrome, holographique, bois, brillant dans le noir et Même des films à changement de couleur pilotés par la température. L’emballage en vinyle est utilisé dans le monde entier en fonction de sa capacité à être appliqué et éliminé sans endommager le corps structurel du véhicule / substrat.

Description

Ce train porte la libération standard de GNER plutôt qu’une publicité, mais comme c’était en location d’ Eurostar , la livrée était appliquée à l’aide de vinyle.

En utilisant ce qu’on appelle un matériau “adhésif en vinyle conforme”, une impression de haute qualité ou une enveloppe transparente protectrice peut être moulée à presque toutes les parties d’un véhicule. Typiquement, les matériaux conformes sont utilisés car il est le plus facile à utiliser, en particulier sur les surfaces profilées. L’utilisation des adhésifs appropriés lors de l’application du matériau à la surface de la voiture est essentielle, sinon l’enveloppe peut entraîner une défaillance de l’adhésif dans quelques mois après l’application.

Les progrès dans les matières plastiques ont conduit à de nouveaux types de vinyle spécialement conçus pour la publicité sur enveloppes, y compris les feuilles de vinyle qui comportent des canaux d’air empêchant les bulles. Les perles de verre microscopiques sont utilisées pour empêcher un adhésif de fonctionner jusqu’à ce que l’utilisateur soit prêt (les perles permettent de soulever et de réappliquer plusieurs fois le matériel pendant le processus d’emballage, sans compromettre la longévité de l’enveloppe). Le vinyle est chauffé avec un pistolet à chaleur ou une torche pour moulage du matériau autour des objets. [5]

Des autocollants peuvent être conçus pour couvrir les fenêtres latérales et arrière d’un véhicule, mais pour des raisons de sécurité, les fenêtres avant utilisées par le conducteur ne sont pas couvertes. Les décalcomanies sur les fenêtres latérales sont généralement perforées , de sorte qu’il est encore possible pour les passagers de regarder dehors. Cette technologie graphique See-through est née dans les années 1980, avec le premier brevet dominant enregistré par une société britannique appelée Contra Vision. [6] des publicités Emballé doivent souvent être divisés en un certain nombre de plus petits morceaux pour couvrir de manière appropriée les panneaux mobiles sur le véhicule, tels que le réservoir de carburant capot, coffre (boot) des ouvertures, et d’ autres portes.

L’emballage est parfois utilisé à la place de la peinture comme moyen moins permanent d’appliquer la livrée standard de son opérateur. Cela est devenu particulièrement courant au Royaume-Uni où, depuis la privatisation de British Rail , il est devenu assez fréquent que les trains soient transférés d’une entreprise à l’autre, nécessitant de nombreux changements de livrée. L’emballage peut également être utilisé pour la personnalisation des véhicules, et les voitures de course obtiennent souvent des enveloppements de véhicules car ils sont plus légers que la peinture.

Types de vinyle

Le film de vinyle peut être produit sous forme de film moulé ou calandré. La plupart des films sont fabriqués à partir de presque les mêmes matières premières de base. Le polymère de chlorure de polyvinyle (PVC), un plastique de base, est relativement rigide par nature. D’autres ingrédients sont ajoutés au PVC, y compris le plastifiant pour rendre le film flexible, le pigment pour obtenir la couleur désirée, les stabilisants à la chaleur, les charges et les auxiliaires de traitement. Ces matières premières peuvent être choisies parmi une large gamme de niveaux de qualité. Outre les variations des matières premières, le processus de fabrication ainsi que le type de plastifiant représentent les principales différences de films vinyliques. Les films de vinyle peuvent être fabriqués par calandrage ou par coulée.

Cast Vinyl 

Les films en vinyle en fonte sont fabriqués à l’aide d’un mélange de PVC liquide et d’autres ingrédients exclusifs. Alors que les ingrédients sont mis en suspension en solution, le mélange est versé dans une feuille de coulée. La feuille de coulée se déplace le long d’un convoyeur et à travers une série de fours qui chauffent et évaporent les solvants du mélange, laissant derrière eux un film de vinyle solide. Le film de vinyle est refroidi, enroulé et ensuite revêtu d’un adhésif.

Vinyl calandré

Le film de vinyle calandré ou le film de vinyle calandré est fabriqué en mélangeant du PVC en poudre, un adoucissant liquide et un agent colorant dans un mélange en forme de pâte en fusion. Le mélange est ensuite extrudé à travers une filière et pressé dans une feuille de plus en plus mince en utilisant une série de rouleaux à pression dure, appelés rouleaux de calandrage. Lorsque le matériau atteint les rouleaux de calandrage, il traverse une série d’écarts décroissants, ce qui augmente la température et l’uniformité du mélange. Après chaque passage, le film devient plus mince et plus large jusqu’à ce que le matériau soit formé en une mince feuille de vinyle. Le vinyle est ensuite refroidi, enroulé, puis revêtu d’un adhésif. [7] [6]

Problèmes

Indique comment l’enveloppe humide du bus déforme la vue de l’intérieur à travers les fenêtres de bus enveloppées. La fenêtre à gauche a une publicité enveloppante à l’extérieur alors que la fenêtre à droite ne le fait pas.

Un problème important associé à la publicité sur enveloppes est qu’elle peut fausser la vue depuis l’intérieur du véhicule enveloppé, dans la mesure où les passagers peuvent ne pas être en mesure de voir où ils se trouvent, en particulier dans certaines conditions météorologiques ou légères.

Le maintien d’une vue ininterrompue pour le conducteur est également une préoccupation pour les enveloppements de véhicules , et les pare-brise et les vitres latérales près du conducteur ne doivent jamais être couverts. Les autorités de l’ État et du comté ont élaboré des règlements particuliers pour faire face à ces problèmes de sécurité.

Un problème pour les annonceurs est que l’impression des informations sur le vinyle peut rendre plus difficile pour les gens de voir clairement ce qu’il y a. Cette préoccupation particulière a été traitée en garantissant que les dimensions des trous dans le film de vinyle perforé sont appropriées. Des perforations plus petites augmentent la visibilité de la publicité, et un motif 70/30  permet une image de 20% de plus. Un autre problème est que le vinyle peut se plisser ou se séparer du verre sur les fenêtres courbes car les stratifiés en polyester sont conçus pour des fenêtres plates.

Bien que l’emballage en vinyle puisse temporairement protéger le travail de peinture d’une voiture contre les dommages superficiels, comme le rayonnement du soleil et les rayures, il ne fournit aucune protection supplémentaire contre les impacts physiques (dings ou bosses) qui peuvent causer la peinture à la puce. Des dommages peuvent survenir à la peinture sous-jacente, en particulier si elle n’est pas correctement durcie avant d’appliquer des adhésifs et / ou du vinyle. Si un véhicule est repeint avant d’installer un revêtement en vinyle, la peinture doit durcir pour fabriquer des spécifications avant qu’une enveloppe en vinyle puisse être appliquée en toute sécurité. Le fait de ne pas attendre le temps de durcissement du fabricant de la peinture peut entraîner une peinture ou un dégagement de la couche transparente lorsque l’enroulement de vinyle est retiré de la surface du véhicule. [8]

Legality

A number of municipalities have passed strict laws to oppose mobile advertising; This has been in part due to the fact that wraparound advertisements are deliberately distributed in high-density areas. New York City is a remarkable example, where a kind of motorized advertising is prohibited. Mobile billboards have been identified as a contributing factor to the already problematic traffic congestion of the city. [9] In areas like New York City, non-motorized mobile advertisements (“adbikes”) are often used.